Appliance Automation v2.0

Dernière modification le 11 janvier 2020

Les étapes alpha et bêta sont terminées, mon Appliance Automation v2.0 est finie. Le brevet prévoyait déjà une fragmentation de la solution. Dans la version v1.0, ce sont les fonctions qui étaient fragmentées, mais la solution matérielle reposait sur un serveur unique. Dans la version v2.0, la partie matérielle a été répartie sur plusieurs serveurs, ce qui rend la solution facilement évolutive par ajout de modules.

Appliance Automation

La connexion à la plateforme se fait en filaire ou en Wi-Fi 5. Un firewall protège les zones définies (accès internet, accès des utilisateurs, accès au réseau Out-of-Band).

Toutes les fonctions permettant la mise en place de la fonction ZTP sont présentes. Ansible et plus généralement Python3 et toutes ses librairies utiles sont embarquées. Il est tout à fait possible d’envisager l’activation d’outils d’Event Driven Automation comme Salt.

La génération de trafic réseau peut être réalisée à l’aide d’Ostinato ou de TRex/DPDK s’il est nécessaire de générer 1.4 Mpps pour remplir le lien gigabit Ethernet.

Docker Swarm et tout son écosystème ont laissé la place à Kubernetes/Containerd. La gestion ingress de Kubernetes revient à Traefik.

Grafana est toujours là, mais Prometheus a été remplacé par InfluxDB et Telegraf. Ce choix permet à la fois d’implémenter du monitoring (SNMP), mais aussi de la télémétrie (gRPC). De manière générale, toute fonction qui existe sous forme de conteneur au format x86 peut être lancée sur la plateforme.